NAE développe des drones pour analyser la qualité de l’air en cas d’incendie

NAE développe des drones pour analyser la qualité de l’air en cas d’incendie
NAE développe des drones pour analyser la qualité de l’air en cas d’incendie

Normandie AeroEspace (NAE), le réseau normand des acteurs du domaine aéronautique, spatial, défense et sécurité, participant aux grands projets de demain, développe, en collaboration avec les acteurs du secteur, des drones pour analyser la qualité de l’air en cas d’incident.

Implanté sur le Technopôle du Madrillet Bâtiment Criann à Saint-Étienne-du-Rouvray, Normandie AeroEspace a été fondé en 1998. Le réseau, géré par Philippe Eudeline, regroupe actuellement 160 membres dont des grands groupes industriels, des aéroports, une base militaire, des PME/PMI, des laboratoires de recherche, des établissements d’enseignement supérieur et des startups. Il a réalisé un chiffre d’affaires de 3.7 millions d’euros en 2018 et regroupe environ 21.500 collaborateurs et collaboratrices.

Trois expérimentations seront déployées en Normandie

La structure va déployer trois expérimentations dans la région Normandie pour ses deux projets phares : le vol en essaim de drones et l’évaluation de la qualité de l’air par drones. Le premier sera réalisé en collaboration avec l’Université le Havre Normandie, 7CIS et Squadrone System, tandis que le deuxième sera mis en place en partenariat avec ABOT, ATMO Normandie, l’institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris) et le Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS).

Par ailleurs, la première expérimentation consiste à évaluer la faisabilité d’un vol de 4 drones alors que la deuxième et la troisième visent à analyser les substances présentes au niveau d’un panache d’incendie.

Rappelons que, NAE est membre du Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales (GIFAS) et du Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité Terrestres et Aéroterrestres (GICAT).