La raffinerie Total de Gonfreville-l’Orcher momentanément à l’arrêt

La raffinerie Total de Gonfreville-l’Orcher momentanément à l’arrêt
La raffinerie Total de Gonfreville-l’Orcher momentanément à l’arrêt

La raffinerie Total de Gonfreville-l’Orcher est en arrêt programmé pour inspection et maintenance et ce pendant deux mois, à compter du 4 septembre dernier.

Après avoir annoncé la nouvelle le 30 août dernier, le groupe Total a entamé des interventions liées à la sécurité et à l’environnement et ce parallèlement aux travaux de maintenance et d’inspection générale.

Cette opération dont le montant d’investissement total s’élève à 110 millions d’euros va permettre de diminuer les émissions de CO2, d’améliorer l’efficacité énergétique des installations et d’accroître les performances économiques et opérationnelles du site.

La plateforme profite de cette pause pour effectuer des travaux de modernisation tels que ceux liés aux fours dont l’objectif est de réduire la consommation des combustibles et, par conséquent, diminuer les rejets de dioxyde de carbone de la raffinerie.

Pour ce faire, la structure a fait appel à près de 3 000 intervenants externes qui viendront renforcer ses équipes. Les salariés de la raffinerie Total, quant à eux, sont chargés d’encadrer les ouvrages pour s’assurer que ces derniers sont réalisés en bonne et due forme.

D’autre part, l’entreprise doit subir un manque à gagner dû à cette pause. Ce dernier a déjà été pris en compte au niveau des prévisions budgétaires et ce selon Philippe Durand, responsable du grand arrêt du site. L’achèvement du chantier est, par ailleurs, prévu pour le 4 Novembre prochain.

Fatima Ezzahra DARDAOUI